fbpx
capcoree@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login
capcoree@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login

Réouverture des écoles en Corée du Sud

Réouverture des écoles pour le mois de Mai et fin des mesures de distanciations sociales.

Depuis maintenant plus de deux semaines, les nouveaux cas de Coronavirus sur le territoire coréen ne dépassent plus les 20 cas par jour avec plus de la moitié de ces cas venant de l’étranger. La politique de « Social distancing » et les mesures de contrôle aux frontières semblent avoir porté leurs fruits. Cette dernière semaine les « cas locaux » oscillent entre 0 et 4 maximum par jour.

La Corée semble avoir réussi à contenir la propagation du virus et peut enfin souffler quelque peu.

L’organisation des élections législatives, tenues il y a maintenant 2 semaines, ont montré que la situation rentre peu à peu dans l’ordre car aucun cas de contamination relié à cet événement n’a été enregistré.

Avec ces nouveaux chiffres, le gouvernement a annoncé la fin des mesures de distanciations sociales, ce mercredi 6 mai.

Réouverture et nouvelles mesures

Les institutions publiques et les musées qui étaient fermés vont peu à peu ouvrir. Avec eux, les écoles vont également rouvrir leur portes de façon graduelle.

En effet, depuis les grandes vacances d’hiver de février les écoles n’avaient pas rouvert leurs portes. Les cours ont repris en ligne début avril. Les enfants de maternelle ont bénéficié de longues vacances tandis que les CP et CE1 ont suivi des cours sur la télévision, programmés spécialement pour l’occasion. Les autres classes ont suivi les cours dispensés par leur enseignant en direct sur internet.

Avec l’adoucissement des mesures de distanciations sociales, le gouvernement a également annoncé un retour sur les bancs de l’école de manière progressive. Une reprise totale est envisagée fin mai.

Les autorités préparent donc les établissements en conséquence et prévoient également de nouvelles mesures. Car le gouvernement appuie bien sur le fait que malgré le peu de nouveaux cas de coronavirus dans le pays, ce n’est pas un retour à la normale pour autant. La Corée entre ainsi en mesure de « Everyday life quarantine ». Il faut comprendre que la vie quotidienne reprend mais avec des « quarantaines volontaires ». En cas de fièvre ou de symptômes, chacun est prié de rester à son domicile. Le port de masque est toujours recommandé. Le message général reste celui de la vigilance.

Préparer l’école avec des scénarios prédéfinis.

L’école de son côté se prépare avec des scénarios types. Le gouvernement a ainsi défini 3 modèles d’actions spécifiques. Dans le cas où un élève se sent malade, quels que soient les symptômes, il est isolé des autres enfants dans une salle jusqu’à l’arrivée de ses parents. Il sera accompagné d’un enseignant formé préalablement. Dans chaque établissement un enseignant sera désigné comme accompagnateur covid19. L’infirmerie de l’école sera aussi prévenue. Tous les élèves de la classe sont priés de se laver les mains et de porter des masques. Ils restent en classe sous la surveillance du professeur. Si les parents de l’enfant confirme un lien possible avec un contaminé, l’ensemble de la classe est emmenée dans un centre d’épidémiologie. Dans le cas contraire, l’enfant repart avec ces parents.

Dans le cas où un enfant a de la fièvre, il ne doit pas venir à l’école. Si un élève doit passer le test de dépistage, toute personne ayant été en contact avec lui et ayant été en classe au même étage que lui, dans les jours précédents sera sous surveillance en attendant les résultats de dépistage. Si une personne de ce groupe sous surveillance a mal à la gorge ou un début de fièvre, il doit rester chez lui pour quelques jours.

Et enfin si un élève est testé positif, une équipe spéciale est envoyée dans l’école pour désinfecter, dépister et contrôler la situation. L’école ferme ses portes et les cours en ligne reprennent.

Des mesures de préventions

De manière générale, l’école rouvrira progressivement, aux plus jeunes à partir du 13 mai pour un retour complet fin mai. La température des étudiants sera testée régulièrement et tous les locaux désinfectés. Les élèves devront garder des masques en classe, la disposition des places pourra être réorganisée par les professeurs. Tout élève ayant séjourné à l’étranger ne pourra reprendre l’école qu’après une quarantaine obligatoire.

Avec ces différentes mesures, le gouvernement espère que les élèves puissent reprendre leur scolarité interrompue déjà depuis plusieurs mois. Les examens de fin d’année, se tenant normalement en novembre en Corée ont déjà été décalés au mois de décembre.

L’inquiétude des enfants

La reprise de l’école pose bien sûr beaucoup de questions et peut aussi être source d’inquiétudes pour les enfants. Ainsi à l’occasion du « Jour des enfants » célébré en Corée le 5 mai, le gouvernement a organisé une session de questions-réponses avec le centre de prévention épidémiologique (KCDC) et les enfants. Les élèves ont ainsi pu poser librement leurs questions. Ainsi un jeune garçon demande s’il peut de nouveau fréquenter un ami qui a été contaminé pendant l’épidémie sans risque. Ou encore une petite fille qui s’inquiète de savoir si l’on doit subir une opération si jamais on attrape le coronavirus. Le gouvernement engage ainsi directement le dialogue avec les enfants afin de parler de cette situation qui n’est pas toujours facile à expliquer pour les parents.

 

L’inquiétude du corps enseignant

Les directeurs d’écoles ont également manifesté leur inquiétude. Parmi les directeurs d’écoles primaires, 57% sont pour la reprise et 33% contre. Chacun est conscient que la qualité de l’enseignement en ligne n’est pas comparable à celle reçue en classe et s’accorde à dire qu’une interruption de deux mois est déjà longue. C’est pourquoi, au vu de la situation qui s’améliore le gouvernement a décidé le retour à l’école. Même si, il reste conscient du risque que cela peut représenter. Une école peut devenir rapidement un foyer épidémique et faire replonger le pays. C’est pourquoi les mesures seront adaptées par les directeurs d’école selon la région et la taille de l’établissement.

Le mois de mai annonce donc un retour à l’école, mais sous surveillance.

Sources :

Twitter : @encoreedusud ; @steph_choi

https://en.yna.co.kr/view/AEN20200504007153315?section=news

http://yna.kr/AEN20200503003253320

https://en.yna.co.kr/view/AEN20200503003600315?section=news

https://www.yna.co.kr/view/AKR20200424144900004?input=1195m