fbpx
capcoree@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login
capcoree@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login

Godori : règles du jeu

Connaissez-vous le Godori aussi appelé le Go Stop ? Ce jeu est très populaire en Corée du sud et se joue avec le jeu de carte nommé Hwatu, littéralement la bataille des fleurs, poétique n’est-ce pas ? Originaire du Japon sous le nom de Koi-Koi, celui-ci fut importé en Corée au 19ème siècle. Nous allons vous expliquer ici les règles pour que vous puissiez y jouer avec vos ami.es ou en famille.

Les cartes

Le jeu se compose de 48 cartes réparties en 12 familles de 4 cartes représentant les mois de l’année. Il est possible de jouer aussi avec des jokers selon les règles que l’on applique mais nous allons les laisser de côté ici. Les cartes sont plus petites et plus épaisses qu’un jeu de 52 cartes standard, ce qui le rend quelque peu difficile à mélanger au début.

Les cartes se répartissent comme tel :

  • Gwang (광) qui représentent les rois ou lumière : 5 cartes.
  • Yeol Ggut (열끗) qui représentent les animaux : 8/9 cartes.
  • Ti (띠) qui sont reconnaissable au ruban qui se trouve dessus : 10 cartes. Cette catégorie se divise en 3 :
    • Cho-dan (초단) : les cartes avec des rubans rouge simple (sans la carte de décembre).
    • Cheon-dan (천단) : les cartes avec des rubans bleus avec des poèmes dessus.
    • Hong-dan (홍단) : les cartes avec des rubans rouges avec des poèmes dessus.
  • Les cartes Pi (피) toutes les autres cartes : 24/25 cartes.

C’est selon ces catégories qu’il vous faudra placer vos cartes devant vous lorsque vous aurez formé des paires.

Pourquoi certaines catégories n’ont pas un nombre de carte fixe ? Car pour certaines vous pouvez choisir de quelle manière vous voulez l’utiliser.

Les familles sont reconnaissables grâce à l’arbre ou la fleur qui les illustre. Les paires se forment uniquement par famille et les points se comptent par groupe de carte.

gostop

But du jeu

L’objectif de base du jeu est de former des paires avec des cartes de la même famille (c’est-à-dire faire correspondre les cartes de janvier avec une autre carte de janvier par exemple). L’objectif final étant d’avoir le plus de points, il faut établir une stratégie pour y parvenir. Soit vous essayez d’avoir le plus de Pi possible, ou bien d’avoir tous les Gwang, etc.

Nombre de joueurs et score à atteindre

Le jeu se joue entre 2 et 4 joueurs en adaptant le nombre de cartes distribuées. En fonction du nombre de joueurs le score à atteindre pour remporter la partie est aussi différent.

2 joueurs – Chaque joueur reçoit 10 cartes et 8 cartes sont face visible sur la table.

Score à atteindre : 7 points

3 joueurs – Chaque joueur reçoit 7 cartes et 6 cartes sont face visible sur la table.

Score à atteindre : 3 points

4 joueurs – Chaque joueur reçoit 6 cartes et 4 cartes sont face visible sur la table.

Score à atteindre : 3 points

Avant de commencer

Si quelqu’un a une main de départ avec les 4 cartes d’une même famille, cette personne gagne automatiquement la partie.

Si tout le monde a une main de départ avec les 4 cartes d’une même famille, la partie se termine par un match nul (évènement plutôt rare).

Si la table de départ comprend les 4 cartes d’une même famille alors la partie est annulée et on redistribue.

Si la table de départ contient 3 cartes de la même famille, les 3 cartes sont empilées pour être prises avec carte restante de cette famille.

Déroulement d’une partie de Godori

Espace de jeu

L’espace de jeu se divise en 3 :

  • La main (les cartes que le joueur tient dans les mains)
  • La pioche (cartes face cachée)
  • La table (cartes face visible disposées autour de la pioche)

Un joueur commence par mélanger les cartes et pose le tas au centre. La personne qui se trouve à sa gauche coupe le tas (environ la moitié) et distribue les cartes en fonction du nombre de joueurs sans oublier les cartes face visible sur la table. Il existe plusieurs manières de distribuer, mais jamais une à une. Par exemple vous pouvez commencer par 5 cartes par joueur, 4 sur la table, puis 3 cartes par joueur et 2 pour la table, et ainsi de suite pour arriver au bon nombre de cartes. Les cartes non distribuées complètent la pioche. C’est celui qui a distribué qui commence la première partie et ensuite le joueur qui a gagné.

gostop

Comment jouer ?

Lorsque la partie commence, l’action du joueur se déroule en 2 temps :

1 – Le joueur repère une carte de la table qui correspond pour former une paire dans une même famille et pose la carte de sa main dessus (il ne faut pas récupérer les cartes tout de suite). Si il ne peut pas faire de paire, alors il prend une carte de la pioche : s’il peut former une paire, il dépose la carte dessus et effectue l’action numéro 2. Sinon il pose simplement la carte sur la table et effectue l’action numéro 2.

2 – Puis il retourne une carte de la pioche et répète la même action si possible. S’il ne peut pas former de paire, alors il dépose simplement la carte sur la table.

Une fois ces 2 actions finies le joueur ramasse les cartes avec lesquelles il a formé des paires et les dépose devant lui face visible selon leur catégorie. Donc au mieux le joueur remporte 4 cartes, sinon 2 cartes ou bien aucune s’il n’a pas pu former de paire.

Chaque joueur exécute ces actions à tour de rôle.

gostop

Le jeu se termine lorsqu’il n’y a plus de carte, ou qu’un des joueurs stoppe la partie.

Vous suivez toujours ? ce n’est pas fini !

Cas spéciaux durant la partie

  • Sa-tta : dans le cas où un joueur forme une paire lors de la 1ère action puis retourne une 3ème carte de la même famille à la 2ème Il doit alors laisser les 3 cartes sur la table.
  • Ja-ppeok (자뻑) : après un « sa-tta » le joueur qui pose la 4ème carte remporte la famille de carte et chaque joueur lui donne un Pi.
  • Jkok (쪽) : si un joueur ne peut pas former de paire, il dépose une des cartes de sa main et si la carte qu’il pioche forme une paire avec celle-ci, il fait un « jjok ». Il remporte alors les 2 cartes du mois et ses adversaires lui donne une carte pi.
  • Bombe, vous avez un triplé en main, vous avez le droit de poser les 3 carte sur une carte de la table de la même famille et ramassez les 4 cartes. Les autres joueurs donnent chacun une carte Pi.
  • Sseul (쓸): le joueur qui ramasse la dernière carte de la partie se voit donner un Pi par chacun des autres joueurs.

Note : si les adversaires n’ont à ce moment-là pas de cartes pi, ils ne donnent rien et c’est une occasion perdue pour le joueur qui aurait dû les remporter. On ne peut prendre à ses adversaires que des cartes pi valant 1 point, sauf si le joueur n’a pas d’autres choix.

Le moment du Go-Stop

Quand un joueur atteint le nombre de point minimum à atteindre, par exemple 7 points, alors il décide s’il veut ou non continuer la partie. Si c’est oui, alors il dit « GO » et dans le cas contraire « STOP ». Chaque fois qu’un joueur dit « GO » il gagne un point supplémentaire, ces points sont comptabilisés avant de doubler le score. En revanche si le joueur qui a dit « GO » perd la partie, alors c’est le joueur qui gagne qui remporte les points.

Comment calculer ses points

Le comptage des points n’est pas aisé à comprendre ou appliquer au début. Pour débuter, vous pouvez jouer avec seulement pour règle de faire des paires afin de vous familiariser avec les cartes. Puis introduire la notion de point petit à petit.

Cartes 광 - Gwang (rois/lumière)

Point-Gwang gostop

5 cartes gwang : 15 points

MAIS ATTENTION :

4 cartes gwang avec la carte du mois de décembre : 4 points

3 cartes gwang sans la carte du mois de décembre : 3 points

3 cartes gwang avec la carte du mois de décembre : 2 points   

Cartes 열끗 -Yeol ggut (animal)

Point-Animaux gostop

5 cartes yeol ggut valent 1 point et 1 point par carte supplémentaire (exemple 6 cartes : 2 points)

Les cartes du mois de février, avril et août qui ont les illustrations avec les oiseaux forment un 고도리 (godori) : 5 points

Cartes 띠 - Ti (ruban)

5 cartes tti toutes confondues valent 1 point et 1 point par carte supplémentaire (exemple 7 cartes : 3 points)

Point-Chodan gostop

cho-dan (초단) : les 3 cartes ti rouges sans poème, hors mois de décembre : 3 points (plus 1 point par carte supplémentaire).

gostop

hong-dan (홍단) : les 3 cartes ti rouges avec poème : 3 points (plus 1 point par carte supplémentaire).

Point-Cheondan gostop

cheon-dan (천단) : les 3 cartes ti bleues avec poème : 3 points (plus 1 point par carte supplémentaire).

Les cartes 피 - pi

points gostop

10 cartes pi valent 1 point et 1 point par carte supplémentaire (exemple 12 cartes : 3 points)

La carte yeol-ggut de septembre peut être utilisé dans la catégorie animal ou pi et vaut 2 points.

Les cartes pi du mois de novembre et décembre valent aussi 2 points.

Où se procurer un jeu de Hwatu ?

– Si vous êtes en Corée du sud, vous pouvez en trouver dans toutes les supérettes (7eleven, GS25 et C&U). Un set de jeu coûte entre 2 000 et 5 000 wons selon là où vous l’achèterez.

– Sur internet, certains sites le vendent en ligne.

– Application pour IPhone et Android. Et oui le plus simple étant de jouer sur votre téléphone, l’application calculera pour vous les points !